Régime : ces astuces qui boostent

Le 7 octobre 2014

On peut faire ça dans son coin, discrètement, sans trop l’ébruiter. Ça peut fonctionner mais les risques de craquage et de récidive sont grands. Ou alors, on peut faire ça à plusieurs, pour s’épauler et se motiver. Au moins, si on craque, on peut en parler.

Pas de doute, à plusieurs on est plus fort, qu’il s’agisse de sport, de travail ou même de régime. C’est ce dernier qui nous intéresse.

Nous allons prendre un exemple concret, ce sera plus parlant (et plus marrant surtout). Et cet exemple, c’est moi ! Non pas que je sois l’exemple à suivre, loin de là, mais parce que je me suis moi-même fixée un objectif. Lundi dernier, je me suis dit que quand même, ce serait bien si je perdais un peu les petites bouées sur mes hanches. Ok c’est pratique quand tu vas à la piscine mais en dehors de ça, je ne vois pas trop l’utilité. Et puis c’est bon, ça fait 3 ans et demi que j’ai accouché, ce serait sympa qu’elles prennent leur indépendance désormais.

Comme elles n’ont pas l’air de vouloir partir, je vais les y aider un peu en leur montrant, gentiment mais fermement, le chemin de la sortie.

–       D’abord, pour me sentir moins seule, je me motive grâce des mantras qui font du bien au moral et qui m’empêchent de me plonger dans le premier paquet de chips qui traine sur le canapé (on ne peut pas dire que mon mari m’aide beaucoup…). J’affiche sur mon frigo, à l’aide d’aimants macarons et cupcakes (je suis #contradiction) de bien jolies phrases pleines de promesses et d’espoir : « Today is a new day », « One person can make a différence and everyone should try », « Yes, I can » et autre « Be positive, be patient, be persistent ».

mantras

–       Ensuite je me connecte régulièrement à mon appli Instagram et sur Facebook. Si d’abord je me sens submergée par la culpabilité, la jalousie et l’envie de tout envoyer valdinguer avant même d’avoir commencé, je me ressaisie assez vite et tente de faire preuve d’optimisme. Si elles y arrivent moi aussi. Je veux parler de ses filles accro au fitness qui se prennent en photo dans leur miroir en brassière et legging moulant. Il y a aussi celles (c’est souvent les mêmes d’ailleurs) qui ne mangent que des crudités et qui arrivent à rendre des betteraves sexy tant leurs photos sont jolies. J’ai essayé de faire pareil en postant une photo de ma pizza au thon et bizarrement, ça ne donnait pas du tout envie.

femme smartphone

–       De mon point de vue, le must en matière de motivation, ça reste quand même les avant/après. Certains sont très impressionnants, notamment lorsque les filles suivent à la lettre les programmes intensifs de certains coachs. Forcément, ça donne envie de faire pareil mais pour cela il faut avant tout de la mo-ti-va-tion. Parce que, pour tout vous dire, moi toute seule dans mon coin, je craque au bout de deux jours en donnant un coup de pied dans la balance et en marmonnant un truc du genre « De toute façon je suis grosse et moche, et puis ça sert à rien, et puis c’est foutu, pauvre de moi ».

Mais ça, c’était avant ! Avant que je ne participe aux défis 30 jours ! J’ai découvert ce concept sur Facebook et depuis, je suis accro. J’avais commencé avec le défi squats puis le défi planche. Le principe : on s’inscrit à un groupe Facebook, on a accès aux détails du défis (mouvements, nombre par séance, calendrier des sessions), on se lance le jour dit et on s’entraide ! Sur le groupe Facebook, on trouve du soutien, on peut poser ses questions aux autres participants, on partage ses doutes « Est-ce que j’ai fait bien mon squat là ? »… Bref, c’est ultra motivant. Et si on arrive à convaincre des copines de participer, c’est encore mieux !

En plus, une récente étude corrobore mes dires (oui des fois j’aime bien employer de mots savants). Les chercheurs du College Impérial de Londres affirment « qu’appartenir à un groupe et avoir comme référents des spécialistes qui répondent à vos questions aide à tenir un régime ». Ils ont mené une étude dans 12 pays et les résultats révèlent que les personnes en surpoids ayant utilisé des services communautaires ont réduit leur IMC de 0,64 en moyenne. Intéressant, n’est-ce pas ?

Voilà trois pistes toutes personnelles qui m’aident à me motiver au quotidien. Ce sont des aides précieuses, couplées bien entendu à une alimentation équilibrée et une activité physique quotidienne. Il en faut de la volonté, c’est sûr. Un régime, c’est aussi bien mental que physique et se faire aider, accompagner et coacher, ça rend les choses bien plus agréables… et efficaces !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tagués avec : , , ,
Publié dans Humeur, Minceur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*